Assistance : +33 4 91 45 27 71 (Marseille) +33 4 42 05 16 15 (Fos)

Swipe to the left

L'affûtage des skis et snowboards

15 août 2015 76682 Vues

Pourquoi affûter

Les carres sont des lames qui permettent à vos skis de "couper" la neige. Véritables griffes, plus vos carres seront aiguisées, plus vos skis resteront stables durant le virage. Inversement, plus vos carres seront émoussées moins vos skis accrocheront à la piste, ce qui se traduira par cette sensation si désagréable de ne rien contrôler lorsque l'on rencontre sur la neige dure et sur la glace.

Avec les skis paraboliques et la technique associée du virage 'coupé' (ou carving), l'affûtage doit encore être plus soigné et fréquent qu'avec des skis classiques. Sur les skis les plus récents, on peut réellement affirmer que le comportement du ski dépendra autant de sa fabrication (structure, dimensions ...) que de son entretien. Il ne sert donc à rien d'investir dans un ski ultra-perfomant pour se contenter d'un affûtage par an.

Alors si vous désirez profiter réellement de votre matériel, il faudra passer par un entretien régulier et soigné des carres.

A quelle fréquence

Allons droit au but : si vous êtes un spécialiste du carving et que vous skiez sur de la neige artificielle froide, voir glacée ... la réponse est : Tous les jours. Sur des neiges moins abrasives, et pour des pratiquants recherchant moins d'accroche, on peut aller jusqu'à 4 ou 5 journées entre 2 affûtages.

Quoi qu'il en soit, l'affûtage 'une fois par saison' est une hérésie si vous faites plus d'une semaine de ski par an.

Y A T IL UN RISQUE D'USER PREMATUREMENT SES CARRES EN AFFUTANT ?

Non ! Vos carres ne s'usent qu'en skiant. Plus vous skierez, plus vos carres vont s'arrondir. L'affûtage ne sert qu'à enlever cet 'arrondi'. Un affûtage manuel effectué avec des outils adéquats retire très peu de matière sur la carre. Fuyez par contre les affûtages systématiques à la machine si vous ne voulez voir vos carres fondre comme neige au soleil.

Les angles d'affûtage

Tous ceux qui se sont un jour intéressés à l'entretien des carres ont entendus parler des angles d'affûtage. Voici un point sur le sujet. Si on considère une coupe de ski

Coupe d'un ski

On peut observer que la géométrie d'une carre est définie par 2 angles :

Les angles d'affutage

L'ANGLE D'AFFÛTAGE ?

L'angle A de la carre peut varier entre 91 et 86°.

Cet angle va déterminer la capacité d'accroche de la carre sur la neige dure et la glace. Plus cet angle est faible (86° par exemple), plus l'accroche sera incisive. La contrepartie d'un angle faible est une dépense physique plus importante du skieur dans la courbe, et une durabilité de l'affûtage plus faible.

Aujourd'hui, la majorité des skis neufs sont livrés à 87°. Pour les bons et très bons skieurs pratiquant le carving, nous conseillons un angle de 87° ou 88° . L'angle de 91° est utilisé sur certains snowboards de freeride purs afin d'adoucir leur comportement. Enfin, les angles inférieurs à 87° sont réservés à des coureurs de très haut niveau, dont l'essentiel des épreuves sont désormais courues sur de la glace vive.

TOMBEE DE CARRE ?

L'angle B (ou tombée de carre) peut varier de 0 à 2°. Cet angle intervient sur la facilité de mise en virage du ski et sur le survirage.

La plupart des skis neufs actuels sont livrés à 0.5 ou 1°. Les faibles angles (0.5°) procurent plus de vivacité au détriment de la facilité: on les réservera aux disciplines de slalom spécial ou border cross pour des skieurs expérimentés. Les grands angles (1.5 voir 2°) assagissent le comportement du ski au détriment de la ractivité : on les réservera aux pratiquants plutôt lourds, aux débutants, ou aux disciplines de vitesse (superG, descente) et de freestyle (half pipe, snowpark). Cet angle peut être évolutif (ie. plus marqué aux extrémités) pour adoucir par exemple les réceptions de Big-Air en snow.

L'angle de tombee de carre

ATTENTION

Ces conseils ne s'entendent que pour des carres parfaitement et très régulièrement entretenues. Il ne sert à rien d'affûter à 88° si on skie sur de la neige artificielle (donc dure et abrasive) et que l'on ne se préoccupe de l'entretien que toutes les 15 journées de ski ! Dans ce cas, mieux vaut rester sur un affûtage standard...

Opération 1 - Tomber les carres côté semelle

Pour réaliser cette opération, on utilise une lime que l'on place à plat sur la semelle du ski. Pour garantir l'angle entre la carre et la semelle, on utilise un outil guide de lime dit "Base Edge Guide" sur lequel on choisira l'angle désiré.

Cette opération peut être réalisée successivement avec la lime 200 puis une lime 150 pour garantir une finition correcte. Au cours de l'opération, on veillera à éliminer régulièrement la limaille à l'aide d'un pinceau afin de ne pas encrasser la semelle du ski. On nettoiera régulièrement la lime avec une carde à lime car elle s'encrasse très vite au cours de cette opération.

Comme toujours, on veillera à toujours utiliser la lime dans le bon sens (on lime en tirant vers soi lorsque la queue de la lime est placée vers l'extérieur).

Utilisation du base Edge

Opération 2 - Dégarnissage des chants

Sur la grande majorité des skis, le côté du ski peut venir gêner l'affûtage des carres. Ceci est d'autant plus vrai que l'on effectue un affûtage avec un angle inférieur à 90° (voir figure ci-contre). Si l'on ne fait rien, la lime d'affûtage va limer du plastique et non la carre. Elle ca donc s'encrasser sans affûter. Il est donc important de supprimer une partie du chant afin de dégager la carre pour le travail ultérieur de la lime d'affûtage.

Le chant du ski

Cette opération s'effectue

soit avec une lime grossière (dite à dégrossir) en faisant attention de l'incliner suffisamment pour limer le plastic ou la fibre de verre et non la carre

Dégarnissage du chant avec la lime à dégrossir

soit avec un outil spécifique dit 'dégarnisseur de chant' constitué d'un plaquette céramique montée sur une équerre. Cette solution est bien entendu plus adaptée que celle de la lime à dégrossir.

Voici une photo montrant l'action du dégarnisseur. On voit aussi que la lame du dégarnisseur doit venir s'appuyer sur la carre. La présence d'une partie métallique dans le copeau est la preuve de ceci, et ce n'est pas une anomalie. Sur la plupart des skis adultes, la carre est surmontée par une contre-carre en aluminium (on le voit bien ici). Nous vous conseillons de dégarnir aussi cette contre-carre car elle a tendance à encrasser très rapidement la lime, rendant l'affûtage compliqué.

En règle général, le dégarnissage produit des 'dentelles' de plastique que l'on peut éliminer à l'aide d'une lame de cutter, histroire de faire un travail propre

Opération 3 - Affûtage

Cette opération s'effectue à l'aide d'une lime douce conçue spécialement pour l'affûtage des carres. L'angle est donné par une équerre sur laquelle est positionnée la lime. L'ensemble est maintenu par la main et une pince. Depuis quelques temps, certains fabricants (comme vola) proposent des équerres à molette intégrant un système de fixation de la lime, afin de ne plus recourir à la pince et d'offrir une fixation plus rigide de la lime.

Ensemble Lime / Equerre / Pince

Equerre avec molette

L’affûtage se fait sur toute la longueur de la carre pour une usure uniforme de celle-ci. Sur les skis actuels, toute la longueur de la carre sert pour le virage. Il n’y a pas de sens obligatoire (spatule-talon) pour l’affûtage. Il n’est pas nécessaire d’appuyer très fort sur la lime si cette dernière est en bon état. L'affûtage se fait jusqu'à obtenir une carre coupante sur toute sa longueur, et jusqu'à ce que la lime 'morde' dans le métal régulièrement en produisant un copeau long.

L'affûtage se fait avec une lime dite 200mm dans un premier temps, puis avec une lime dite 150mm pour la finition. Sur des carres «propres» c’est à dire entretenues régulièrement, l’utilisation d’une lime 150 mm suffit.

Mouvement : il n'est pas nécessaire d'appuyer fortement sur la lime si cette dernière ets en bon état. Pour ne pas risquer de dérapper, je vous conseille de poser la paume de votre main sur la lime. SI vous avez l'impression que la lime ne 'mord' pas la carre, c'est soit que votre lime est usée, soit que vous n'avez pas assez insisté sur le dégarnissage de chant.

Lors de l'affûtage, il est important de nettoyer régulièrement la carre pour ôter la limaille de fer qui est créée. Pour ceci, nous utilisons un pinceau pour ne pas se couper avec le fil de la carre.

Note : Nous déconseillons l'utilisation des affûteurs de poches (en particulier les modèles en plastique et les modéles à angle réglable) car ils ne permettent pas la même précision et provoquent souvent une déterioration de la semelle du ski à cause de l'accumulation de la limaille de fer.

Opération 4 - Finition

Après l’affûtage avec la lime, il est nécessaire de passer une lime diamant pour une meilleure finition ainsi que pour enlever le fil. La lime diamant se passe généralement à la main sans appuyer, mais on peut l’utiliser avec le système équerre - pince. Les plaquettes diamantées 400 à 1000 permettent d’excellentes finitions, tandis que la 100 est très pratique sur des carres brûlées.

On passera alternativement la lime côté semelle (à plat contre la semelle), puis sur le chant.

Passage de la diamant côté semelle

Passage de la diamant côté chant.

Astuce : pour prolonger la durée de vie des limes diamant, nous vous conseillons de les utiliser mouillées.

Opération 5 - Nettoyage des outils

Afin d’allonger la durée de vie de vos limes diamant, nettoyer-les avec du défarteur liquide et utilisez les mouillées. Voici 2 photos avant / après qui montrent l'efficacité de ce nettoyage au défarteur.

Pour les limes douces, le nettoyage se fait avec une carde à lime, dans le sens des dents donc en diagonal sur la lime.

Nous utiliserons donc

Les astuces pour un travail réussi

  • Il est important de maintenir fermement de ski. L'idéal est de travailler avec des étaux à ski. A défaut, utiliser 2 étaux classiques dont les mors ont été recouverts de caoutchouc
  • Positionnez la lime, queue à l'opposé de soi. Travailler alors en tirant la lime vers soi (la lime ne travaille que dans un sens !).
  • Plutôt que d'affûter toute la longueur de la carre d'un seul coup, divisez la carre en 4 ou 5 parties
  • Il vaut mieux affûter plusieurs fois la même section que de forcer pour essayer de faire le même travail d'un seul coup
  • Il est fortement conseillé de travailler avec un gant en cuir : en cas de dérapage, vous éviterez ainsi de graves coupures.
  • Supprimez régulièrement la limaille et les copeaux métalliques à l'aide d'un pinceau
  • Pour repérer facilement les zones où il reste encore du travail, ne pas hésiter à passer un coup de marqueur indélébile sur toute la carre avant de commencer le travail.
  • Pour vérifier à quel moment il est nécessaire de s'arrêter, passez régulièrement la paume de la main sur la carre perpendiculairement à celle-ci (dans le sens de la carre, vous vous couperiez avec le fil). La carre doit former sur toute sa longueur un angle aigu acéré. Tant que l'on sent que l'angle formé par la carre est émoussé, il faut continuer ...
 

PORT GRATUIT

SUR DE NOMBREUX PRODUITS
 

+ 33 491 452 771

MARDI-SAMEDI, 9h30-12h & 14h30-19h
 

SATISFAIT OU REMBOURSE

DANS LES 15 JOURS APRES LIVRAISON
 

CADEAUX & REMISES SPECIALES

INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER